Méthode ABC’Terre

Accueil
Méthode
Démarche
Ressources
Simulations
Contacts

ABC’Terre est une méthode spatialisée, quantifiant, à l’échelle territoriale, les impacts des pratiques agricoles sur les variations à long terme des stocks de carbone organique (C org) de la couche superficielle des sols, et, incluant ces variations de stocks C org dans le bilan de GES des systèmes du culture du territoire. La méthode se décline en cinq étapes :

Pour évaluer l’évolution des stocks de carbone des sols à long terme et les émissions de GES des systèmes du culture d’un territoire, il est nécessaire dans un premier temps de collecter les données d’entrée de ces calculs. Cette phase de collecte des données consiste à reconstituer sur le territoire l’ensemble des combinaisons : « Rotations culturales x Pratiques culturales x Type d’exploitation x Type de sol x Teneurs en carbone initial » et est permise par la mise en œuvre des trois premières étapes de la méthode

Reconstitution des assolements de rotation par type de sol et par type d’exploitation du territoire

Pour reconstituer les assolements de rotation par type de sol et par type d’exploitation d’un territoire, la méthode ABC’Terre se base sur le logiciel RPG-Explorer.

Ce logiciel permet de modéliser les rotations culturales d’un territoire à partir de la filiation, d’année en année, des données du Registre Parcellaire Graphique (déclarations PAC des agriculteurs, anonymisées). Pour son application dans le cadre de la méthode ABC’Terre, l’outil permet de croiser spatialement les assolements de rotations ainsi reconstitués, avec les données du Référentiel Régional Pédologique, base de données géographiques des sols régionale, pour obtenir les assolements de rotations par type de sol sur un territoire. Le paramétrage d’une typologie d’exploitation permet de mieux caractériser ces assolements de rotations par type de sol, et a posteriori, d’associer plus finement les pratiques culturales.

Pour plus d’informations sur l’outil RPG-Explorer

Affectation des teneurs en carbone organique aux types de sol du territoire

Une méthode a été développée dans le cadre d’ABC’Terre pour caractériser les teneurs en carbone organique des types de sol du Référentiel Régional Pédologique (RRP) à partir de la Base de Données des Analyses de Terre. La BDAT fournit des données actualisées sur les teneurs en carbone organique des sols agricoles, localisées à la maille communale sur une grande partie de la France métropolitaine.

Pour connaître le détail de la méthode d’affectation des teneurs en carbone issue de la BDAT aux types de sol du RRP : Une méthode pour caractériser les teneurs en carbone organique des types de sol d’un Référentiel Régional Pédologique sur un territoire agricole à partir de la Base de Données des Analyses de Terre - O. Scheurer, X. Bousselin et N. Saby.

Reconstitution des pratiques culturales sur le territoire

Pour reconstituer finement les pratiques culturales à l’échelle territoriale, un outil basé sur des règles de décision précises mais facilement paramétrables, a été créé. Ces règles de décision permettent d’associer simplement à chaque combinaison « Rotations culturales x Pratiques culturales x Type d’exploitation x Type de sol x Teneurs en carbone initial » un itinéraire technique et cultural qui lui est propre.

Les données reconstituées sont celles qui alimentent le bilan humique des sols (évolution des stocks de carbone à long terme), la méthode de calcul de la dose d’azote minéral apportée à chaque culture ainsi que le bilan de GES de chaque système de culture : rendements, gestion des couverts d’interculture, des apports de produits organique, de restitution des pailles, de l’irrigation…

Pour connaître les règles de décision appliquée à chaque pratique culturale reconstituée :

Guide des règles de décisions pour reconstituer les pratiques culturales

Simulation de l’évolution des stocks de carbone des sols à long terme

Pour simuler l’évolution des stocks de carbone organique, à long terme, de la couche superficielle des sols agricoles, la méthode ABC’Terre se base sur l’outil Simeos-AMG, version Grand Nombre.

Simeos-AMG a été développé à partir du modèle de bilan humique à long terme AMG (Unité AgroImpact d’INRAE) et a la particularité d’évaluer l’impact des pratiques culturales sur l’évolution de l’état organique des sols à long terme.

Évaluation du bilan de GES des systèmes de culture du territoire

Comme pour tout type d’évaluation, il est primordial d’établir les limites du calcul, c’est-à-dire, déterminer ce qui est pris en compte dans l’évaluation. Le bilan de GES de la méthode ABC’Terre débute à l’entrée du champ (en intégrant les émissions en amont des intrants nécessaires pour cultiver) et s’arrête à la sortie du champ (la dernière étape considérée est celle de la récolte). Il se concentre sur les systèmes de cultures.

Les limites de l’évaluation des émissions des GES des systèmes de culture de la méthode ABC’Terre sont illustrées dans le schéma suivant.

Enfin, le calcul du bilan de GES des systèmes de culture du territoire est réalisé à partir :

1) Des combinaisons « Rotations culturales x Pratiques culturales x Type d’exploitation x Type de sols x Teneur en carbone initial » sur le territoire, reconstituées grâce aux premières étapes de la méthode ;

2) des variations de stocks de carbone des sols, calculées par Simeos-AMG Grand Nombre ;

3) et d’une base de données de références, constituée dans le cadre d’ABC’Terre, pour réaliser un bilan GES des systèmes de culture.

La méthode de calcul du bilan des GES se structure principalement sur les facteurs d’émissions de la méthode Tier 1 du GIEC (GIEC, 2006) et de la base de données française AgriBalyse © v3.0 (ou Ecoinvent © si l’information était absente dans AgriBalyse ©).