ABC’TERRE-2A (2017-2020) APPLICATION PARTICIPATIVE ET APPROPRIATION DE LA DÉMARCHE ABC’TERRE* À L’ÉCHELLE DES TERRITOIRES

Atténuation du Bilan de gaz à effet de serre intégrant le stockage de Carbone des sols à l’échelle des Territoires, Application participative et Appropriation de la démarche

Le secteur agricole contribue à hauteur de 20 % aux émissions globales de Gaz à Effet de Serre (GES) mais est aussi capable de stocker du carbone dans les sols compensant en partie ces émissions de GES. Par ailleurs, les Plans Climat Air Energie Territoriaux (PCAET), auxquels sont soumis les collectivités territoriales, doivent intégrer une évaluation territoriale des émissions de GES et du stockage de carbone (C) pour mettre en place des plans d’actions concertés avec les acteurs du territoire, dont ceux du monde agricole, pour atténuer le changement climatique. Les plans d’actions proposés seront d’autant plus pertinents et efficients qu’ils intègreront les systèmes de culture et les types de sols du territoire pour lesquels seront identifiés des leviers d’atténuation des émissions de GES.

Le projet ABC’Terre-2A fait suite au projet ABC’Terre (APR REACCTIF ADEME 2012) qui a développé une méthode prototype intégrant l’évolution du stock de carbone des sols cultivés liée aux pratiques agricoles dans un bilan de GES des systèmes de culture, à l’échelle d’un territoire agricole.

ENJEUX

Les méthodes de calcul du bilan GES des territoires couramment utilisées ne prennent pas en compte les variations de stock de carbone des sols agricoles, ou le font de manière forfaitaire (comme l’outil Climagri, Doublet, 2013) et indépendante des pratiques réelles des agriculteurs locaux. Or, ces variations de stock, positives ou négatives, peuvent contribuer fortement au bilan GES des activités agricoles. Dans ce sens, l’initiative 4 pour 1000 lancée par la France, vise à étudier la possibilité de contrebalancer une part des émissions de GES par l’accroissement du stock de carbone organique dans les sols.

FINALITÉS

– Rendre opérationnelle et applicable partout en France métropolitaine la démarche ABC’Terre qui permet de concevoir et d’évaluer des stratégies d’optimisation de la gestion du carbone organique des sols et d’atténuation des bilan GES des systèmes de culture, à l’échelle d’un territoire,
– Permettre l’appropriation de cette démarche par ses futurs utilisateurs.

OBJECTIFS

Ce projet a pour objectifs de :

– simplifier, améliorer et automatiser la méthode de calcul du bilan GES et d’autres maillons de la méthode ABC’Terre,
– rendre cette méthode prototype opérationnelle et transposable à tous les territoires agricoles français,
– préparer le transfert de la méthode vers ses futurs utilisateurs.

SORTIES ATTENDUES

Le résultat central attendu à l’issue du projet est une démarche de diagnostic et de simulation territoriale des flux de carbone des sols agricoles (stockage de carbone organique/émissions de CO2) et des émissions de GES des systèmes de culture au sein des territoires. Cette démarche se veut opérationnelle, transposable à de nombreux territoires agricoles français, formalisée de façon pratique et encadrée sur les plans technique et juridique.

BÉNÉFICIAIRES ET ACTEURS IMPACTÉS

Les utilisateurs de la démarche ABC’Terre sont des animateurs référents tels que les conseillers agricoles en chambre d’agriculture, qui auront été préalablement formés aux outils qui structurent la démarche. Ces animateurs « référents ABC’Terre » déploieront la démarche pour les bénéficiaires finaux, qui sont les gestionnaires de territoires ruraux ou les collectivités territoriales.

ARTICULATION AVEC D’AUTRES PROJETS

– PACS AAC (2016-2018) : « Pressions Agricoles et Coordinations Socio-économiques sur les Aires d’Alimentation de Captage », conduit par l’UMR SAD-APT, financement ONEMA.
– RPG Explorer Booster (R&B) (2018-2019) : projet consistant à développer et diffuser l’outil RPG-explorer (2018 – 2019), conduit par P. Martin (UMR SAD-APT) et financé par l’appel à projet BASC.
– PROTERR (2017-2020) : « optimisation de l’insertion de Produits Résiduaires Organiques (PRO) dans les systèmes de culture comme levier des services écosystémiques rendus par les sols à l’échelle TERRitoriale », conduit par l’UMR ECOSYS, financé par l’appel à projet GRAINE.
–  SOLéBIOM (2015-2018) : « évaluation de prototypes de systèmes de grande culture orientés vers la production de biomasse, vis-à-vis de la préservation du bilan de carbone organique des sols à long terme », conduit par AGT-RT et financé par le FEDER, la région Hauts-de-France et PIVERT.
–  SOCLE (2015-2017) : Prise en compte de l’impact et des changements d’usage des sols sur le carbone organique du sol dans l’ACV de produits agricoles, conduit par le CIRAD, financé par l’appel à projet REACCTIF.
– Actions d’Agro-Transfert-RT pour le développement d’AMG (Consortium AMG) et de l’outil de simulation SIMEOS-AMG

DOCUMENTS TÉLÉCHARGEABLES

NEWSLETTERS

Newsletter ABCTerre2A n°3
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

CONTACTS

Marion Delesalle, chargée de projet « ABC’Terre-2A »
03 22 97 86 14
m.delesalle@agro-transfert-rt.org

Annie Duparque, chargée de mission « Sols et Agrosystèmes »
03 22 85 75 89
a.duparque@agro-transfert-rt.org

PARTENAIRES

AgroTransfert Ressources et Territoires
AgroParisTech
ARAA
CA_Aisne
ca deux sevres
CA_Grand_Est
CA_Nord_Pas_De_Calais
ca nouvelle aquitaine
inra
ldar
logo-unilasalle

FINANCEURS

Europe mentionUE 2
l_europe_s_engage_avec_le_feder_vecto
Ademe
graine-actu
vel, elit. diam Aliquam ut eget