Consortium AMG (2014 – …)

Les développements d’AMG : origines du modèle, des outils associés et du consortium

Le modèle AMG a été établi par l’équipe de B. Mary (INRA de Laon), en 1999. La première étape de sa création correspond aux travaux de la thèse d’A. Andriulo (Andriulo et al, 1999) : adaptation du modèle de calcul de bilan humique à long terme, très simple et très utilisé en France de Hénin et Dupuis (1945) ; paramétrage du modèle AMG ainsi créé pour les conditions de la Pampa argentine.
Puis les travaux de R. Wylleman et B. Mary (Wylleman et al, 2001) ont permis de paramétrer le modèle sur l’essai de longue durée de la station expérimentale d’Arvalis à Boigneville (Essonne) puis de le valider sur un jeu de données relatif à des parcelles de grande culture issu de la base de données d’analyses de terre du LDAR. Retravaillé par K. Saffih et B. Mary (2008) dans le cadre du projet régional CARTOPAILLES (2004-2007), le modèle AMG a été intégré à l’outil de simulation et d’aide à la décision Simeos-AMG, ainsi créé par AGT-RT, au cours du projet de transfert régional Gestion et Conservation de l’Etat Organique des Sols en Picardie (« GCEOS » : 2004-2011), Arvalis, AGT-RT, l’INRA et le LDAR ont par ailleurs choisi de collaborer (projet CasDAR RFI « AMG », 2009-2012) avec l’objectif de réunir des moyens communs pour évaluer la valeur prédictive du modèle AMG, élargir son domaine d’application et préparer sa mise en œuvre pour l’aide à la décision dans une large gamme de situations agronomiques couvrant les principales questions de gestion du statut organique des sols en systèmes de grande culture en France.
Ces travaux ont permis de créer une base de données d’essais de longue durée intégrant des suivis de l’évolution du C organique du sol (dite « Base « AIAL », pour Arvalis-INRA-Agro-Transfert-RT-LDAR) et de développer un outil informatisé spécifique « AMG-Recherche » (figure 1). Cet outil intègre le modèle AMG dans sa version la plus récente et permet d’évaluer la valeur prédictive du modèle (comparaison statistique des cinétiques observées et simulées à partir de la base de données) et d’en optimiser le paramétrage (module d’optimisation bayésien intégré).

A la suite du projet CasDAR « AMG », les quatre organismes partenaires ont validé le principe de poursuivre leur collaboration dans le cadre d’un consortium : le consortium « AMG ».

 

Objectifs

  • Maintenir un cœur de modèle commun (formalisme et paramétrage de référence), de faciliter son évaluation, de permettre son amélioration et sa validation dans un cadre scientifique et technique reconnu,
  • Faciliter sa mise à disposition auprès d’autres partenaires scientifiques.


L’outil « AMG Recherche » est l’outil de référence pour les travaux d’améliorations du modèle.

Le consortium intervient notamment sous l’égide du RMT « Fertilisation et Environnement ».

Les principes de fonctionnement du consortium sont réglés par la signature d’un accord de consortium (ou convention de collaboration) entre les quatre partenaires.

Les activités du consortium s’organisent au travers de projets ou d’études auxquelles participe l’ensemble ou une partie des partenaires, et qui impliquent la mise en œuvre de travaux d’évaluation et/ou d’amélioration de certains aspects du modèle, avec éventuellement, la mise en œuvre ou le développement d’outils d’aide à la décision dérivés du modèle (figure 2).

Pour Agro-Transfert-RT : A. Duparque est mobilisée pour participer au pilotage du consortium (co-pilotage assuré avec Pascal Dubrulle, de l’unité INRA Agro-Impact de Mons, sur la période 2015 et 2016), et pour conduire ou s’impliquer dans des projets intégrant des travaux d’évaluation ou d’amélioration du modèle ; M. Levert assure la maintenance et le développement informatique de l’outil « AMG-recherche », de l’interface entre la Base de données « AIAL » et l’outil, ainsi que ceux de Simeos-AMG.

 figure 1 consortium AMG

 Figure 1 : Éléments du consortium AMG et outils d’aide à la décision associés


figure 2 consortium AMG
Figure 2 :
Travaux réalisés et en cours, portant sur l’évaluation/amélioration d’AMG (lien direct avec les activités du Consortium AMG) ou mobilisant l’outil Simeos-AMG (OAD bénéficiant des travaux d’amélioration d’AMG)

 

Documents téléchargeables

Contacts


Annie Duparque
a.duparque@agro-transfert-rt.org
03 22 85 75 89

 
Maxime Levert
m.levert@agro-transfert-rt.org
03 22 85 75 85

 

Coordinateur

Consortium AMG (2014 – …)

Membres fondateurs

Agro-Transfert- Ressources et Territoires, Arvalis Institut du végétal, INRA (US1158 AGRO-IMPACT Laon-Mons, UMR 1401 ECOSYS INRA Agroparistech Grignon, UMR TCEM Bordeaux), LDAR (Laboratoire d’Analyses et de Recherche de l’Aisne)

Financeurs

Projet de recherche déposé en 2011 -à l’appel d’offre ANR AgroBiosphère par l’unité FARE de l’INRA de Reims-URCA