Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)

Les productions de pommes de terre font partie de l’identité agricole de la Picardie.
La pomme de terre est cultivée sur près de 45 000 ha (Agreste, 2006), ce qui place la Picardie au deuxième rang de la production française, juste derrière le Nord-Pas-de-Calais.
Elle produit 27 % de la production nationale de pommes de terre de conservation et 63 % des pommes de terre de féculerie.

Productions à haute valeur ajoutée, les cultures de pommes de terre doivent, pour satisfaire aux exigences imposées par les cahiers des charges, tant sur le plan quantitatif que qualitatif, bénéficier d’une bonne gestion de la disponibilité en eau tout au long du cycle cultural.

Etant donné l’accroissement des usages industriels et alimentaires de l’eau, ainsi qu’un risque climatique grandissant, la gestion de cette ressource devient de plus en plus encadrée.

Si le risque quantitatif est actuellement limité en Picardie, des évolutions liées au changement climatique sont susceptibles d’entraîner un risque plus significatif et de générer des conflits d’usage plus importants.

Ainsi les producteurs ont subi notamment en 2006 des restrictions d’usage pour l’eau d’irrigation (restrictions horaires et volumétriques). Par ailleurs, la réglementation (Directive cadre européenne 2000, loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30/12/06) peut conduire à une réduction de la part de la ressource en eau allouée à l’agriculture.

Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)
Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)

ENJEUX

Pour rester compétitives, les filières « pommes de terre » françaises doivent s’adapter rapidement à ce contexte réglementaire européen et national limitant de plus en plus l’accès à la ressource en eau pour l’irrigation. L’enjeu pour ces filières est fort, puisqu’il s’agit en effet d’assurer leur pérennité et leur compétitivité en regard des productions du Nord de l’Europe notamment. Il s’agit ainsi ici de donner les moyens aux producteurs de s’adapter au contexte de ressource en eau actuel, mais également d’anticiper un contexte de ressource plus limitée.

Finalités

Ainsi, le projet a pour double ambition :

  • d’optimiser les schémas de sélection et d’améliorer la valorisation des vitrines variétales pour aider au choix de variétés moins gourmandes en eau.
  • d’optimiser la valorisation de l’eau du sol par l’optimisation des pratiques agronomiques et des pratiques d’irrigation.

Objectifs

Les objectifs du projet sont multiples et ils visent à :

  • Identifier des variétés témoins à insérer dans les vitrines variétales afin de faciliter la discrimination des nouvelles variétés au regard de leur comportement au stress hydrique, pour ensuite orienter le conseil variétal,
  • Identifier des critères d’évaluation plus rapide de la tolérance variétale à la sécheresse,
  • Adapter la méthode DIAGVAR (Lecomte, 2005) à la culture de pommes de terre et former les acteurs de la filière aux approches d’analyse des interactions génotype*milieu
  • Identifier les leviers d’action pour optimiser la conduite de l’irrigation en condition de ressources en eau limitée,
  • Caractériser les conditions de l’enracinement pour optimiser l’utilisation de l’eau du sol.

 

Sorties attendues

  • Pour la sélection et les acteurs du conseil : Une méthodologie de caractérisation et d’identification de l’aptitude des variétés à tolérer une faible et/ou irrégulière disponibilité en eau,
  • Pour les acteurs du conseil et les agriculteurs:
    • Des itinéraires techniques performants et optimisant la gestion de la ressource en eau,
    • Une méthode d’ajustement du bilan hydrique prenant en compte l’état structural du sol,
    • Des stratégies de pilotage de l’irrigation en conditions de ressource limitante voire restrictive.

Ces sorties seront adaptées (dans la mesure du possible) à la variabilité des contextes de restriction rencontrés en région Picardie. Elles seront bâties avec la volonté d’assurer le maintien et le développement de la compétitivité des exploitations picardes.

 Bénéficiaires

  • Les conseillers agronomiques
  • Le sélectionneur de pommes de terre et l’institut technique impliqués dans le projet.


Acteurs impactés

Les producteurs de pommes de terre, par l’intermédiaire des conseillers et des responsables agronomiques des filières « pomme de terre » impliqués dans le projet.

Articulation avec d’autres projets

Le projet est conduit en articulation avec le projet CARPOSTRESS conduit par ARVALIS IV (2011-2014) dans le cadre du programme national « sélection végétal » et le projet « CARPOTIGE » conduit par Agro-Transfert (2014-2015) dans le cadre de l’appel à projet expérimentation France Agrimer. Ces projets visent au développement de méthodes spécifiques pour la sélection et le conseil agricole de caractérisation des variétés de pomme de terre vis-à-vis de leur réponse au stress hydrique.

Documents téléchargeables

La presse en parle

Bourget D., 2015 Projet Eauption Plus pour une gestion économe de la ressource hydrique – Potato Planet N°53 – juillet 2015 – p52-59.

Preudhomme H. Gravoueille JM. Hannon C. Aurousseau F., 2014 Réponse variétale à la sécheresse pomme de terre – La Pomme de Terre Française N°591, janv-fev 2014 – p25-33.

Preudomme H. Desprez M., 2012.  L’eau, un facteur de compétitivité pour les filières pommes de terre et légumes – La Pomme de Terre Française N°581, mai-juin 2012 – N°581, p40-41.

Leduc B, 2008. L’eau, une ressource précieuse qu’il est nécessaire d’économiser – Réussir Pommes de terre, numéro spécial, supplément au numéro du 05 septembre 2008, p 36-37. (d’après Vannetzel E)

 

 

 

Contact

Hélène Preudhomme-Zub
h.zub@agro-transfert-rt.org
03 22 85 75 87

 

Partenaires

Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)
Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)
Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)
Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)
Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)
Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)
Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)
Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)

 Financeurs

Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)
Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)
Eauption Plus : oPTimiser la gestION de la ressource en EAU pour les cultures de Pommes de terre (2009-2014)