Développement des filières protéines végétales

Contexte et enjeu

Les attentes sociétales en matière de santé et d’environnement font des légumineuses un élément clé de la transition alimentaire (flexitarisme, recherche de qualité) et agricole (pratiques agroécologiques, filières locales) en cours dans les pays développés. Les légumineuses fournissent à la fois des aliments riches en protéines végétales pour l’alimentation humaine et animale et des services agroécologiques (fixation de l’azote atmosphérique, diversification des cycles culturaux). Elles regroupent les légumineuses à graines (légumes secs, protéagineux, oléo-protéagineux, légumes frais) et les légumineuses fourragères. A l’exception des légumes frais qui ne seront pas traités ici, la demande pour l’ensemble des légumineuses est en augmentation.

En France, l’intensification agricole amorcée depuis les années 1950 a conduit à un modèle de production spécialisé reposant sur l’utilisation d’engrais de synthèse pour alimenter les cultures en azote. Couplée à des choix géopolitiques en faveur des céréales et des cultures industrielles, les surfaces en légumineuses sont en net recul (3,3 millions d’hectares de légumineuses fourragères en culture pure en 1960 contre 0,37 millions en 2015, 0,75 millions d’hectares de légumineuses à graines hors légumes frais en 1993 contre 0,2 millions en 2015). Ainsi près de 50 % des besoins en matières riches en azote pour l’alimentation animale sont couverts par des importations et 80 % des volumes consommés en légumes secs sont importés.

ENJEUX

Dans ce contexte, relocaliser la production de légumineuses pour retrouver de l’autonomie protéique et azotée est un enjeu fort pour la région Hauts-de-France qui souhaite devenir le leader européen de la production de protéines à horizon 2025. Du point de vue purement technique, produire plus de légumineuses riches en protéines est aujourd’hui tout à fait envisageable. Même si des freins techniques demeurent, divers projets de R&D régionaux et nationaux en cours s’attèlent à les résoudre.

Par contre, pour atteindre l’objectif ambitieux de relocalisation des filières, de profonds changements de systèmes agricoles et organisationnels sur les territoires sont nécessaires. Il s’agit d’accroitre la production et la transformation/valorisation locale des légumineuses en s’assurant de la performance et de la résilience des nouveaux systèmes proposés. La recherche d’équité économique et sociale entre les acteurs des chaînes de valeur est un prérequis indispensable à la pérennisation de ces filières.

FINALITÉS

Démontrer la capacité des acteurs régionaux à structurer et développer de nouvelles filières de légumineuses qui répondent aux attentes des consommateurs. Créer de la valeur ajoutée équitablement répartie entre les différents maillons des chaînes de production.

OBJECTIFS

  • Etudier et construire, avec des acteurs du territoire, les conditions d’une plus grande insertion des légumineuses dans les systèmes agricoles régionaux, au sein de filières locales.
  • Evaluer les nouveaux systèmes et filières dans une optique de gestion durable des ressources entre les différentes filières sur les territoires.

SORTIES ATTENDUES

  • Acquisition de connaissance et références sur les conditions d’une plus grande insertion des légumineuses dans les systèmes agricoles régionaux, au sein de filières locales
  • Production de références sur la durabilité de systèmes intégrant des légumineuses et de filières de valorisation de légumineuses locales
  • Structuration d’au moins deux nouvelles filières de valorisation de légumineuses locales

BENEFICIAIRES

Acteurs agricoles et des filières de valorisation des protéines végétales et acteurs publics du territoire.

Acteurs impactés par les travaux 

Acteurs de la recherche, du transfert, du développement agricole, de la formation et de l’industrie, concernés par la mise en place des filières de protéines végétales.

DOCUMENTS TÉLÉCHARGEABLES

légumineuses

CONTACTS

Claire RAMETTE
Cheffe de projet
03 62 61 42 20

DELSAUT Jeanne
I
ngénieure
03 64 35 00 13

PARTENAIRES

Terres Inovia
Extractis
Improve
Adrianor
Certia
Trame
La coopération agricole
Comité de promotion
Bio en Hauts-de-France

FINANCEURS

region
Europe
Feder